Cette étonnante réaction de Telliano suite au raid de Bellevue

Dalein Diallo a été la cible d’un tir en plein visage. Tous les leaders politiques dont Mamadou Sylla, Sydia Touré, Lansana Kouyaté, Ousmane Kaba, Fodé Mohamed Soumah, ex allié de Dalein ont rallié le domicile du leader de l’UFDG pour lui traduire toute la solidarité qui sied.

De son côté, Jean Telliano Telliano met en doute le tir sur la voiture de Dalein Diallo, alors que même un des plus proches d’Alpha Condé a reconnu la balle : « S’il est vrai que le véhicule du chef de file de l’opposition a été atteint, je dis bien que cela est vrai, je le condamne avec la plus grande fermeté. On a l’habitude des montages pour ternir l’image du pays. Tout est possible dans notre pays. » Avec cette réaction, on se rend compte qu’entre Dalein Diallo et Telliano, la page est complètement tournée.

Motivant son départ de l’opposition républicaine par une frustration à l’interne, Telliano rappelait : «Nous avons des responsables, des militants qui sont handicapés à vie. Regardez dans la cour, allez voir tous les véhicules, un seul véhicule à 72 000 euros. Vous connaissez le prix d’une V8, les sorties d’usine? Nous avons perdu des matériels. » Frustré et se sentant trahi le RDIG rappelle chez des confrères: « On crée le parti pour l’intérêt d’abord du parti et l’intérêt national. Si je vois que le RDIG n’a pas son compte au sein d’une entité sociale donnée, je dois tout de suite interroger les différentes structures et la base parce qu’un parti ne peut faire asseoir sa conviction que sur l’interrogation de sa base et c’est ce que j’ai fait et au moment où je m’attendais à un dénouement des différends et voilà qu’on me poignarde dans le dos. Et Telliano d’envoyer des piques à son ex allié : « Nous devons nous poser la question : pourquoi plus de 19 partis ont quitté cette opposition ? J’ai constaté la plus haute trahison de la part de l’UFDG et de son président Cellou Dalein Diallo. Malgré tous les efforts consentis, 7ans pour cette opposition, je me suis senti trahi. »

De son côté, l’UFDG avait des regrets : « Nous regrettons qu’il se retire de l’opposition au moment où le combat pour une alternance démocratique est en train de prendre une autre dimension. Nous respectons la liberté et les décisions de chacun des acteurs. Nous regrettons quand même que cela arrive en ce moment. Nous aurions souhaité continuer avec lui. Nous souhaitons qu’il continue son combat et son engagement pour l’alternance démocratique. Nous prenons acte en respectant la décision que Monsieur Telliano vient de prendre. Nous regrettons qu’il se retire de l’opposition républicaine au moment où le combat pour une alternance démocratique est en train de prendre une autre dimension. Nous espérons quand même pouvoir compter sur lui partout où il sera pour mener ce combat et renforcer son engagement pour que cette alternance démocratique arrive. La question pour nous n’est pas de dire on a quitté l’UFDG, on a quitté l’opposition républicaine, la question, c’est que nous espérons qu’il garde sa conviction, qu’il garde sa volonté de contribuer à l’alternance démocratique. »

En attendant, la page est tournée vers le RPG. Celle du RPG est rouverte. La réaction du RDIG ne saurait donc être une surprise.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.