CHAMPIONNAT NATIONAL DE FOOTBALL : La reprise butte sur Ebola

Décidément, désormais, Ebola conditionne tout en Guinée. En effet, selon nos informations, si le championnat national de football de première et de deuxième division n’a pas repris, Ebola y serait pour quelque chose. Les responsables de la Féguifoot craignant d’exposer les fans du cuir rond aux risques d’infection que comportent les joutes footballistiques, avec leurs cortèges de regroupement humain.

La Fédération guinéenne de football (Féguifoot) serait ainsi entre le marteau et l’enclume. D’un côté, en raison d’ambition relative à la professionnalisation du secteur du football en Guinée, les responsables de l’instance en charge de la gestion de tout ce qui concerne le sport-roi en Guinée, aimeraient, du mieux qu’ils peuvent, synchroniser le championnat guinéen à celui des autres pays de la zone Afrique. Histoire notamment de permettre aux joueurs engagés dans les compétitions intercontinentales d’aller dans ces compétitions, relativement frais.

Mais de l’autre côté, les mêmes responsables sont obligés de tenir compte de la réalité faite d’Ebola. Alors que toutes les formations politiques ont suspendu leurs rencontres hebdomadaires et que l’opposition a mis ses menaces de manifestation en parenthèses, la Fédération redoute la reprise du championnat. Elle craint surtout de contribuer ainsi à la propagation de l’épidémie. Ses doutes sont surtout compréhensibles, au regard de la présence de plus en plus importante dans le championnat de joueurs et d’entraineurs venant d’ailleurs. Ces derniers, essentiellement nourris par les informations diffusées via les médias étrangers, nourrissent davantage des appréhensions.

Anna Diakité   

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.