Cheick Touré convoqué à la DPJ : « Je ne sais pas ce qu’on me reproche », réagit le Syndicaliste

Après une brève interpellation lundi par des agents de sécurité, dans les alentours du palais du peuple à Conakry, Cheick Touré, qui a été libéré en fin d’après-midi, est convoqué ce mardi à la Direction de la Police Judiciaire (DPJ)

Le Secrétaire général de la section syndicale du Port Autonome de Conakry devrait se présenter à la DPJ. Le Syndicaliste qui dit ne pas connaitre le motif de cette convocation reste serein et il sera accompagné par les travailleurs du Port.

Invité chez nos confrères de la radio Espace fm, le syndicaliste explique les circonstances de son interpellation.  

« On m’a cortégé jusqu’au niveau du procureur. Le procureur a dit où sont ses auditions ? Il a dit qu’il n’y a pas eu d’audience que donc il ne peut pas me garder. Et le procureur m’a demandé si j’ai reçu une convocation, j’ai dit non. Je lui ai dit que j’étais au travail, on m’a dit qu’ils ont laissé une convocation, je leur ai dit que je n’ai pas reçu de convocation. C’est ainsi qu’ils m’ont remis une nouvelle convocation pour ce mardi, dans la matinée. Et je ne sais pas ce qu’on me reproche ».

Selon des sources non officielles, cette convocation serait liée à la récente sortie médiatique de  Cheick Touré, qui a déclaré que Mohamed Alpha Condé, le fils du président Alpha Condé serait impliqué dans le contrat qui lie le Port Autonome de Conakry et la Société turque Albayrak à hauteur de 30%.

Annoncé dans la matinée, Checik Touré devrait répondre à cette convocation cet après-midi.

Nous y reviendrons

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.