Chérif Bah déjà dans la peau de la victoire de 2020

Un poste vacant de plus de 15 mois vient d’être comblé à l’UFDG par Ibrahima Chérif Bah. Ainsi en décidé le Conseil politique et entériné par Dalein Diallo. Dans les rangs du parti depuis 2007, Chérif Bah intègre après le congrès d’août 2015 le Conseil politique.

A peine nommé, alors qu’il était au Maroc, le nouveau vice-président se met déjà dans la peau d’une UFDG victorieuse à l’issue de la présidentielle de 2020. Il part du constat selon lequel il y a trop de fonctionnaires. Il ne mise pas sur une compression mais sur une rationalisation.

Selon lui, il faut affecter les gens à de nouvelles tâches utiles comme l’agriculture. Il en veut pour exemple, le cas de Koba« où depuis plus de 20 ans on a fait de l’aménagement hydro agricole. Depuis ce temps, rien n’est fait alors qu’on a des agronomes qui devraient y travailler. » Il rappelle qu’il avait joué un grand rôle lors de la campagne de 2010 en plaidant auprès de la population afin qu’elle vote pour l’équipe de Sidya-Cellou. En contrepartie « Je vous garantis, les plaines-là seront aménagées. Une partie a voté pour nous, une autre pour le RPG. Aujourd’hui, ils regrettent parce qu’ils se sont appauvris de 50% au moins. Je vous le dis parce que j’y suis natif et j’ai mon riz à Koba. Mon rendement a diminué par 2. »

Partant, le nouveau vice-président de l’UFDG suggère : « ll faut utiliser rationnellement les ressources humaines dans les projets productifs. Mais, il faut qu’on puisse générer des projets et c’est le travail du gouvernement ça. » On a donc hâte de voir tout ce discours se concrétiser.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.