Chute de Mamadi Condé : les dessous d’un rappel … diplomatique !

Mamadi Condé avait présenté ses lettres de créance au Président Obama en juillet 2014, consacrant ainsi sa prise de fonctions. Depuis, il mène tranquillement les affaires au compte du pays. Aujourd’hui, il est rappelé et remplacé sans motif.

Seulement, selon toute vraisemblance, l’amateurisme avec lequel la gestion des ressortissants guinéens devant être rapatriés des USA par l’administration Trump aura été pour beaucoup dans la chute du journaliste devenu diplomate.

Dans une récente interview qu’il accordait au bulletin du gouvernement, Mamadi Condé rappelait qu’il a « hérité de ce dossier brûlant et préoccupant qui était en discussion avec la partie américaine. » Il dit avoir tant œuvré « pour trouver un dénouement consensuel. Mais ce problème a évolué en changeant de contexte avec l’avènement du Président Républicain Trump, qui semble être à l’antipode de la vision de son prédécesseur démocrate en matière de politique migratoire. »

Mamadi Condé déclare que cette mesure de suspension de certains types de visa adoptée unilatéralement par les autorités américaines, fût tout de même pour nous une véritable stupéfaction ; étant entendu que nous avions décidé de commun accord de l’opérationnalisation d’un mécanisme de facilitation de procédures consulaires et administratives visant exclusivement ceux de nos compatriotes indélicats, reconnus judiciairement coupables de crimes avérés ou autres faits répréhensibles.

Ce dossier brûlant semble avoir été celui qui a précipité le départ de SEM Condé. Cette mesure de Trumpcible exclusivement les officiels du gouvernement guinéen, ainsi que les membres de leurs familles immédiates. La patate chaude doit être transférée à Kerfalla Yansané. Réussira-t-il où son prédécesseur s’est cassé les dents ? C’est toute la question.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.