Co-organisation de la CAN 2025 : la Guinée, vite en besogne ou jalouse du Sénégal ?

La Confédération africaine de football (CAF) persiste et signe que la Guinée est le seul pays-hôte désigné pour la CAN 2025, cela, « Pour éviter de fausses interprétations », étant entendu que « La CAF est favorable à une co-organisation de la Coupe d’Afrique des nations », comme le souligne Ahmad, le patron de l’organisation continentale du football africain, de passage à Abidjan.

Auparavant, une sorte de friction a été enregistrée entre Dakar et Conakry à propos d’une possible co-organisation. Le Sénégal voulait en effet une co-organisation de de l’édition 2025 avec la Guinée qui est à sa première expérience en la matière.

Très vite, le ministre guinéen des Sports, Bantama Sow, a totalement exclu cette hypothèse en déclarant notamment : « Il n’y a pas de co-organisation, 2025 sera la Guinée… ou la Guinée ». Cette sortie a irrité son homologue de la Téranga. MatarBâ dit être « surpris qu’une voix officielle rejette une collaboration pour organiser une Coupe d’Afrique. Rappelant de passage sur RFI que ce sont deux présidents de fédérations (Augustin Senghor et son homologue guinéen Antonio Souaré, ndlr) qui ont émis cette idée – ni formelle, ni officielle – de co-organisation.

On y voit donc d’un côté une sorte de jalousie comme le dit Dakar et de l’autre, une sorte de précipitation de la part de Conakry. Au même moment, la Mauritanie rappelle qu’elle est intéressée d’une co-organisation avec Dakar : « Avec lequel nous sommes liés par beaucoup de choses, l’histoire, la géographie et beaucoup d’intérêts économiques. »

Cette friction entre ministres guinéen et sénégalais en dit long sur les susceptibilités entre les deux pays. Alpha Condé et MackySall semblent se ménager. Mais, ils masquent à peine leur difficile cohabitation. C’est une lapalissade.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.