Communales et locales avec l’UFGD: les fournis dans le pantalon !

Le sommeil est quasiment perturbé à l’UFDG. Tous les alliés d’hier sont partis. Soit par mégarde de cette première force politique d’opposition, soit par frustration de ses alliés, etc., Dalein Diallo est esseulé, victime des tirs croisés et de toutes les compromissions : l’UFDG a les fourmis dans le pantalon.

Dalein Diallo ne veut pas perdre les communales et les locales, malgré les soupçons de velléités de fraudes. Loin de s’avouer vaincu, le président de l’UFDG remobilise sa troupe et rappelle : « Ici à Conakry, l’enjeu des cinq communes aujourd’hui est à la portée de l’UFDG. » Il y a quand même un préalable : « C’est qu’on puisse contrer les fraudeurs et les coalitions qui ont été formées contre l’UFDG. » S’agissant de la Commune traditionnelle de Dixinn, Dalein reconnait «Une coalition forte. » Et,  « C’est la seule commune où le parti au pouvoir n’a pas présenté des listes parce qu’il sait il ne va pas les gagner. Il a fallu UFR, GPT, PUP et le parti de l’ex-député de l’UFDG Aboubacar Soumah, ensemble pour essayer de barrer la route à l’UFDG mais ils perdent leur temps. Dixinn sera la commune imprenable de l’UFDG. »

De grosses batailles sont en vue pour cette autre Commune. Perdre cette circonscription serait suicidaire. Un recul pour l’UFDG. C’est pourquoi, de gros moyens sont mobilisés pour garder Dixinn. Déjà, c’est un frustré de l’UFDG qui est en tête de liste de la coalition. Il menace de faire mordre la poussière à l’ancienne alliée.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.