Communes de Conakry après les deals: que restera-t-il à Dalein?

Des deals entre le RPG et l’UFR sont désormais scellés. Les mêmes ont été peaufinés avec l’UFDG un peu plus tôt. Les dés sont donc jetés et le vin tiré. Aujourd’hui, après toutes concessions faites, que restera-t-il à Dalein Diallo ?

Cette question est largement partagée dans certains milieux politiques et autres rencontres publiques. Les commentaires vont dans tous les sens. Les plus négationnistes aux plus logiques. Quoi qu’il en soit, Damaro Camara est sans appel : « Quand il y a un accord politique, personne ne gagne totalement et personne ne perd aussi totalement. Nous sommes à l’orée des élections nettement plus importantes qui sont les élections législatives », lance-t-il aux militants frustrés, insatisfaits du RPG.

Le même message devrait être tenu par Dalein Diallo au moment même où bien d’amalgames et de confusions habitent certains UFDGistes. Si l’on en croit l’UFR, dans l’accord qu’elle a signé avec le RPG, les jeux sont clairs : «Dans cet accord, vous trouverez que l’UFR va présenter son candidat à la mairie de Matam, le RPG ne présentera pas ; mais, ses conseillers vont soutenir le candidat de l’UFR. Nous en ferons de même pour Matoto où l’UFR ne présentera pas son candidat. Nos conseillers vont soutenir le candidat du RPG. De même que pour la commune urbaine de Boké, le RPG ne présentera pas un candidat. C’est l’UFR qui va présenter ; et, les conseillers du RPG, nous soutiendrons», a dit Deen Touré, président du groupe parlementaire Alliance Républicaine, signataire de l’accord.

C’est dire que l’UFDG risque d’être affaiblie, au moment qu’elle draguait l’ex alliée des législatives et l’ex alliée de la présidentielle de 2010. De grands enjeux en perspectives, notamment à Matoto et Matam où l’UFDG revendique depuis peu, sa victoire. D’un côté Kalémodou Yansané, de l’autre Soria Bangoura. Une réelle impasse !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.