Condamnations de Foniké Mengué et Madic 100 : Sylla (UGD) dénonce ‘’deux poids deux mesures’’

Même si c’est une réaction tardive, Mamadou Sylla tout comme les autres acteurs politiques et sociaux dénoncent une parodie de justice, suite à la condamnation en appel de Foniké Mengué en appel à  3 ans et celle de Madic 100 réduit à 1 an au lieu de 5 ans en première instance.

Pour Mamadou Sylla, ces deux condamnations sont de deux poids deux mesures.  

« Je trouve que dans la condamnation de Fonikè Menguè et celle de Madic 100 frontière, il y a eu deux poids deux mesures. Comment se fait-il que la peine de l’un soit réduite et que pour l’autre soit alourdie. », regrette le Président de l’UGD dans une vidéo postée sur sa page facebook.

Et Mamadou Sylla d’ajouter : «  J’ai appris que les parents de Madic sont les premiers militants du RPG. Je pense que c’est cela qui a contribué à la réduction de sa peine. Donc comme Foniké Menguè, lui, il n’a pas de parent qui est dans le Rpg  c’est pourquoi il a été condamné. Sinon comment cela s’explique que le procureur requiert 2 ans de prison contre lui et que le juge lui, il le condamne à 3 ans? Foniké Menguè a déjà fait presqu’1 an en prison donc avec les 3 ans ajoutés, il fera 4 ans. Ce n’est pas juste. »

Mais face à cette décision de justice, Mamadou Sylla en sait quelque chose : « On sait que le juge a été influencé, il y a des gens qui agissent dans le noir qui ont influencé le juge. Donc je suis vraiment surpris de voir Madic et Foniké Menguè retourner encore en prison. Moi je m’attendais à leur libération. Parce qu’ils ne doivent pas être condamnés pour leur opinion », estime le patron de Futurelec, qui est également le grand-frère de Foniké Mengué.

Alfred Bangoura,www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.