Condé disparait des écrans radars : Bah Oury dénonce des ‘’mensonges d’Etat’’

Qu’il soit rentré en Guinée tard la nuit dernière ou pas Alpha Condé fait parler de lui. Qu’il soit en visite privée ou officielle, le président guinéen défraie la chronique. L’un ou l’autre cas, Bah Oury, lui ne comprend pas. Dans une déclaration rendue publique ces dernières 24 heures, le vice-président de l’UFDG est confus.

« Que le chef de l’État constitutionnellement investi, disparaisse de l’horizon médiatique voilà maintenant dix jours sans que le gouvernement ne donne aucune preuve irréfutable de ses vacances ou de son hospitalisation en Tunisie est une insulte au sens collectif de responsabilité des guinéens », se lâche le politicien. Avant d’ajouter : « Un Chef de l’État, comme tout autre être humain est sujet à la maladie, et mérite par conséquent d’être soigné. C’est un droit respectable et inaliénable. Par contre en tant que garant de la souveraineté nationale et clé de voûte des institutions, il est obligatoire que le peuple guinéen soit informé des raisons véritables de son absence prolongée. Les Guinéens sont habitués aux mensonges d’État. La crise sanitaire et économique qui prévaut dans notre pays imposent urgemment que nous sachions la vérité. »

C’est pourquoi, estime Bah Oury, « Ne rien dire, c’est une manière de précipiter la Guinée dans le chaos. Quant aux patriotes et aux démocrates , il leur appartient dans ces moments troubles d’assurer la protection de tous les citoyens sans exclusive , de chercher à faire prévaloir l’intérêt national et de faire triompher les aspirations démocratiques de la société seules gages de paix et de réconciliation durables en Guinée. »

Jeanne FOFANA, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.