Condé-Emballo : le calumet de la paix ?

Le nouveau président Bissau guinéen s’en est pris ouvertement à Alpha Condé avec qui il voulait en découdre, à cause du manque de neutralité de celui-ci, alors qu’il est médiateur CEDEAO dans la crise à Bissau.
Des sorties rigides répercutées par toute la presse locales ainsi que celle étrangères. Le RPG s’en est offusqué. Des militants opportunistes avaient insulté Umaru Cissoko. Mais celui-ci est resté ferme en enfonçant le clou. Il aura fallu la sortie diplomatique de la CEDEAO pour ramener le général dans les rangs.
Des jours après, Alpha Condé déclare : « Moi je ne m’occupe pas de ce que Sissoco dit. Pour moi, c’est un non-événement… La Guinée-Bissau, c’est un régime parlementaire. Celui qui a le pouvoir c’est le Premier ministre. Donc, on continuera à collaborer comme avant. Moi, je ne fais pas attention à ce qu’Embaló dit. D’abord je n’ai même pas écouté, je n’ai pas lu, je ne fais pas attention à ce qu’il dit… Les relations sont historiques et resteront historiques. Je pense que nous sommes des Etats voisins, Quel que soit le Président qui est là, la Guinée continuera à avoir des bonnes relations avec ses voisins ».
S’achemine-t-on vers le calumet de la paix ? Pas si sûr.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.