Condé en vacances à Dakar : la rancœur et la jalousie essuyées ?

Alpha Condé est au Sénégal depuis le jeudi 23 août. Pas pour rencontrer MackySall ou raccompagner l’ambassadeur Beau Keita, rappelé. Le président guinéen a bel et bien choisi la station balnéaire de Saly Portudal (Mbour, environ 70 Km de Dakar) pour passer ses vacances. Si on ne connait pas la durée du séjour, on est en revanche sûr que ces vacances sont inédites.

Pour la presse sénégalaise, «Cette visite devrait mettre fin (à la rumeur d’une) supposée tension entre Dakar et Conakry, surtout après le rappel, par son pays, de l’ambassadeur de Guinée au Sénégal». Quant aux autres observateurs du climat diplomatique entre Conakry et Dakar, ils y voient une bonne manière pour Alpha Condé de se faire pardonner auprès de Dakar, d’essuyer sa rancœur contre la position de Macky Sall et enfin de contenir sa jalousie à l’endroit du Sénégal où des grands de ce monde viennent finir fréquemment leurs virées diplomatiques en snobant Conakry, infréquentable. Le cas le plus récent est celui de Xi Jinping venu pour énième fois en Afrique sans jamais arriver en Guinée.

Agacé, le chef de l’Etat guinéen n’a pas pu cacher sa déception. Il l’a fait savoir à des investisseurs chinois qu’il a reçus : « Nous avons appris que Xi Jinping viendrai en Afrique de l’ouest. Or la Guinée a été le premier pays d’Afrique du sud du Sahara à établir des relations avec la Chine. Et ça sera très difficilement incompréhensible pour le peuple de Guinée qu’il aille dans des pays qui, pendant plus de 20 ans 25 ans n’avaient desrelations qu’avec Taiwan, – Le Sénégal a rétabli en 2005 ses relations avec la Chine populaire. Elles étaient suspendues depuis 1996 au profit de Taiwan, qui entretient, jusqu’à récemment toujours des liens diplomatiques avec des pays africains : le Burkina Faso, la Gambie, le Malawi, Sao Tomé et Principe, le Swaziland et le Tchad – et qu’il vient là sans venir en Guinée, ce qui serait vraiment inamicale et le peuple de Guinée ne comprendrait pas. » Cette jalousie a longtemps rongé Alpha Condé. Et elle est venue s’ajouter à d’autres inimitiés.  D’abord, le Sénégal avait fermé ses frontières avec la Guinée lors de l’épidémie d’Ebola. La réaction de Condé était sans appel : « On les nourrit et ils nous ferment la porte. » Ensuite, la Guinée avait choisi de snober Abdoulaye Bathily, le candidat du Sénégal pour diriger la Commission de l’Union africaine, au profit du Tchadien Moussa FakiMahamat. Et en fin, plus récemment, le rappel de l’ambassadeur guinéen par Condé.

En allant donc passer ses vacances à Dakar et à quelques jours avant son voyage sur la Chine, Alpha Condé entend aplanir les différends et prendre certainement des conseils auprès de Macky Sall, déjà contre tout 3è mandat en Guinée. Cela, pour mieux encenser Xi Jinping au moment même où des Chinois – pas ceux de Don Kass- restent intéressés par l’extension du Port de Conakry. Alpha Condé a tout intérêt de mettre de côté sa jalousie et sa rancœur maladive, s’il veut aller loin. Saut au 3è mandat !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.