Condé revendique la victoire de 2015 : vers un hold-up électoral ?

Que prépare Alpha Condé en revendiquant une victoire bien avant la tenue de la présidentielle de 2015 dont les enjeux et les risques d’implosion sont déjà notifiés par les Nations-Unies ? L’actuel président guinéen fait-il de fausses annonces pour jauger la sérénité de ses opposants, semer le doute ? Ou s’est un simple bluff pour faire signe de vie, après une dure léthargie suite à Ebola, aux voyages sans récoltes ?

Des questions et d’autres qui taraudent bien des esprits. Au sein de l’opposition, on n’est loin de prendre la sortie de Condé au sérieux. Même si on estime que la déclaration est manifestement inopportune, vu le climat politique délétère. Dalein Diallo, pour sa part y voit une réelle volonté d’un passage en force programmé. Et c’est sur Guineenews qu’il s’exprime récemment. Selon le chef de file de l’opposition, « personne n’accorde du crédit à cette déclaration. Ceux qui connaissent la situation réelle, aujourd’hui, de la Guinée, de la déception des Guinéens face à la gouvernance d’Alpha Condé qui est caractérisée par la corruption, la prolifération des marchés de gré à gré à des amis, à des proches de la famille, la misère noire à laquelle est confrontée, aujourd’hui, les Guinéens qui n’arrivent plus à assurer, pour certains, même un repas par jour. »

Dalein Diallo continue à peindre un tableau absolument noir de la gestion de Condé et de conclure que « les Guinéens ne sont pas prêts à faire réélire Alpha Condé qui, au terme de cinq ans, n’a présenté aucun résultat tangible. » Le président de l’UFDG est quand même sûr que la « déclaration rentre dans le cadre de la stratégie de préparation d’un hold-up électoral auquel il veut procéder lors des élections. Ce n’est pas possible ! Il ne peut gagner ni au premier ni au second tour ! S’il y a un second tour, moi, je suis convaincu qu’Alpha Condé ne pourrait pas le gagner. »

S’achemine-t-on vraiment à un hold-up électoral ? On en a tout l’air et les signes ne trompent pas : la Ceni travaille depuis toujours. Le fichier électoral est aussi maculé qu’avant. Le recensement général de la population donne à Condé un réel ascendant notamment dans les villes qui lui sont favorables. Le code électoral n’est pas toiletté. Qu’on ne se trompe pas. Cette présidentielle-là est loin de rassurer. L’opposition doit être alerte. Au risque de ne constater que les dégâts, au soir même du scrutin.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. […] Condé revendique la victoire de 2015 : vers un hold-up électoral ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.