Confinement des opposants : les mêmes scenarii, sans leçons !

Ce n’est ni le première fois, ni la seconde, encore moins la 3è fois que la bande à Bafoe et les autres encerclent les opposants à leur lieu de rencontre, avant de rejoindre les nombreux militants déjà massés dans les périphéries et les points de rencontres dédiés à cet effet. Les mêmes opposants ont été cernés, gazés, lapidés au domicile de Lansana Kouyaté, sur la corniche de Matoto.

Les mêmes opposants ont été caillassés chez Dalein Diallo, avec l’aide des forces de l’ordre. Près de dix ans plus tôt. Aujourd’hui, les rangs se sont amaigris avec le départ de Sydia, Kouyaté, Sylla, Telliano, etc. Mais, les mêmes stratégies sont restées les mêmes : se rencontrer chez un leader ou au QG de celui-ci avant de rallier le point de départ. Mille fois cernés et empêchés, mille fois les opposants optent pour les mêmes scenarii. De quoi réussir de les contenir et donner place aux jeux de cache-cache, aux jets de pierres contre gaz lacrymogènes. Toute la matinée et une bonne partie de fin de la journée. Puis, on se rencontre et on tire le bilan. On dénonce et on s’engage à remettre ça. Ce 23 octobre, ce fut la même chose. A la seule différence, on a enregistré un tir en pleine figure sur la voiture de commandement du chef de fil de l’opposition. Le pare-brise de sa V8 est atteint. Son chauffeur blessé. A bord, Dalein et Faya Milimono. Eux, sortis indemnes.

Des militants, vu les enjeux et les risques avaient demandé que les leaders politiques ‘’trompent’’ Bafoe et sa bande en ne passant pas la nuit à leurs domiciles habituels. Ou en tout cas trouver une autre stratégie pour ne pas se faire confinés. C’est raté, cette fois encore : les mêmes scenarii, sans aucune leçon permettant d’avancer et atteindre la cible : la Terrace du stade 28 septembre.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.