Confinement d’opposants : la mesure divise la mouvance

La politique de confinement des opposants au domicile de Dalein Diallo divise la mouvance. Certains trouvent que c’est l’unique option pour neutraliser la longue marée vert-blanc de l’UFDG, une fois sur l’autoroute Fidel Castro. Et du coup, Le Prince sera tout simplement verrouillé.

D’autres, cachent derrière ce confinement une réelle stratégie de choisir le moindre mal. Parmi ceux-ci on compte un certain Saliou Bella Diallo, transfuge de l’UFDG et actuel porte-parole de la mouvance présidentielle.

S’exprimant à mosaïque Guinée, il tranche : « Nous au niveau de la CAMP (Coalition des Acteurs de la Mouvance Présidentielle), nous sommes contre le confinement. La mouvance ne choisit pas le confinement. Mais s’il faut épargner la perte de vie humaine.» Et de poursuivre : «Le gouvernement choisit la solution la moindre. C’est-à-dire, au lieu d’attendre que les gens meurent, il faut faire en sorte qu’ils ne sortent pas de chez eux pour pouvoir faire des violences. C’est cela le principe. »

 

Quoiqu’il en soit, l’opposition républicaine a dénoncé son confinement et crie à l’occupation et à la violation de domicile.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.