Conflit entre Maliens et Guinéens : l’entame amère de Boureima…

Il a pris fonction mais, la patate chaude qu’on lui jette – conflit frontalier entre Guinéens et Maliens – est somme toute une amère entame. Boureima Condé est quand même l’homme dit des situations difficiles. Selon ce nouveau ministre de l’Administration du territoire, il est question à ce que les deux pays se mobilisent et discutent afin d’aplanir le différend.

Pour rappel, le gouvernement, dans un communiqué a fait état d’affrontements dans la Préfecture de Mandiana entre les populations du village Kantédou – Balandou à celles du village Samaya du côté de la République sœur du Mali.

Selon le porte-parole du gouvernement, cet incident regrettable, qui a éclaté autour d’un domaine minier situé en République de Guinée, a enregistré des tirs d’armes à feu et à ce jour, nous enregistrons quatorze (14) blessés qui ont été admis au poste de santé de Balandou et six (06) corps sans vie ont été retrouvés à Niawouleni sur le territoire malien dont un (01) blessé grave. C’est dire que Boureima entend déjà y faire face.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.