Congrès de l’UFDG : Qui pour remplacer Cellou Dalein Diallo?

Plusieurs fois reporté en raison du virus Ebola, le Congrès de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG),  le principal parti de l’opposition guinéenne, se tiendra les 23, 24 et 25 juillet 2015 au Palais du peuple à Conakry.

C’est du moins l’annonce faite mardi par Dr Fodé Oussou Fofana, au cours d’une conférence de presse qu’il a animé à la Maison commune des journalistes à Coléah .

 « Les 23, 24 et 25 juillet 2015 au palais du peuple de Conakry, nous allons organiser le congrès de notre parti. L’UFGD est l’un des rares partis qui est capable d’organiser un congrès. Nous l’avons fait en 2009 et nous allons le faire en 2015. A l’UFDG nous essayons au maximum de faire la démocratie. Pour nous, la démocratie c’est le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple. L’UFDG est devenu l’un des plus grands partis de la Guinée à cause de l’implantation. Nous essayons de la base au sommeil d’instaurer la démocratie, de donner la possibilité à l’ensemble des Guinéens », a laissé entendre le Vice-président de cette formation politique.

Selon Fodé Oussou Fofana, l’UFDG est le seul parti capable d’organiser  un congrès digne de nom : « Nous connaissons des partis qui n’ont jamais organisé de congrès. Un exemple type c’est le RPG-Arc-en-ciel dont le président est Alpha Condé depuis la création. Qui est le président de la république aujourd’hui. On se demande maintenant qui est le président du RPG à l’heure actuel. Il existe des milliers de partis en Guinée mais peu de partis peuvent faire comme l’UFDG », a-t-il déclaré.

De l’avis de nombreux observateurs, Cellou Dalein Diallo, finaliste de la dernière présidentielle, a des fortes chances d’être plébiscité, étant donné qu’il n’ya pratiquement pas de candidats potentiels qui peuvent lui tenir tête.

A la tête de cette formation politique depuis 2007, l’ancien Premier ministre, qui a hérité de ce parti du Feu Doyen Bâ Mamadou, devrait de nouveau bénéficier de la confiance des militants de l’UFDG pour affronter une nouvelle fois Alpha Condé aux élections présidentielles du 11 octobre prochain.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.