Consolidation de la paix et gestion des conflits au cœur d’un atelier à Labé


Du 16 au 20 septembre 2019 un atelier portant sur la prévention et la gestion des conflits s’est tenu à Labé.

Organisé par l’ONG Baillonnette intelligente, l’atelier a réuni, autour de la table, différents acteurs qui œuvrent en faveur de la promotion et de la consolidation de la paix en Guinée. Il s’agit entre autres de la coalition nationale pour la paix en République de Guinée, de la plateforme des jeunes leaders pour la démocratie et le développement(PJDD), du point focal de l’ONG au niveau du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation et des représentants des forces de défense et de sécurité.

Au cours des travaux, les participants, au nombre de 52 venus des différentes structures, ont procédé à un diagnostic pointu sur les causes des conflits et les différentes pistes de solution. Pour prévenir ou gérer les conflits,  une esquisse de cadre de concertation entre forces de défense et de sécurité, leaders d’opinion et population civile a été mise en place.

Mais ce n’est pas tout. Les cinq jours des travaux ont permis aux participants d’aborder plusieurs questions dont la problématique des élections en Guinée, qui est passé aux peignes fins du fait qu’après un constat général,  chaque est émaillée des violences.

A travers, la CNPG, qui est spécialisée dans le cadre de l’alerte précoce des conflits, ce thème a été largement débattu au même titre que l’islam, les violences, qui ont même été développés par le premier imam de la grande mosquée de Labé, El hadj Badrou et l’inspecteur de la ligue régionale de Labé.

Interrogé par notre rédaction sur les motivations de son ONG, Mamadou Kaly Diallo, activiste des droits de l’homme, explique le déroulement des travaux et les différentes étapes du projet:  

« Il a été question de la consolidation des acquis du programme démocratie sans violence Baillonnette intelligente 1re phase. Maintenant on est en train de planifier la 2ème phase 2021-2024. », explique-t-il. Avant d’ajouter : « Dans ça, les deux premiers jours ont été consacrés à l’analyse des conflits, l’identification des causes des conflits, les acteurs des conflits  et les causes et conséquences des conflits, en faisant bien entendu, la typologie des conflits. », a précisé le chargé des relations entre ‘’Démocratie Sans violence  Baillonnette intelligente’’ et la Plateforme des jeunes leaders de l’axe pour la démocratie et le développement (PJDD).

Les conclusions des 5 jours des travaux devront permettre d’outillés les différents acteurs en vue de la construction d’un Etat de droit et de la démocratie dans notre pays.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.