Corps électoral montres-toi !

« On ne peut pas convoquer un corps électoral qui n’existe pas. Avec ce décret, il (le président Alpha Condé) prouve tout simplement qu’à la Présidence, même s’il y a des juristes, ils ont besoin d’aller à l’école. » Fodé Oussou Fofana est inconsolable, depuis la publication du décret convoquant le corps électoral. Il a tout faux, réplique Damaro Camara, estimant que la Guinée a le meilleur logiciel électoral en Afrique.

Pas suffisant tranche l’UFDG, car,  « quand tu dois convoquer, il faut savoir qui tu dois convoquer, parce que tu ne peux pas convoquer ce qui n’existe pas. C’est une façon de ridiculiser la République, c’est une façon de prouver qu’il y a des problèmes parce que leur rôle c’est aussi cela. Parce que quand tu as des conseillers comme Kiridi Bangoura qui est secrétaire général à la Présidence, qui a organisé tellement d’élections, qui sait c’est quoi un corps électoral, qui sait quels sont les délais légaux pour convoquer un corps électoral, c’est humiliant. »

Et Fodé Oussou Fofana de leur définir :« C’est quoi le corps électoral ? Le corps électoral, c’est l’ensemble des citoyens enrôlés. Ça veut dire qu’on connait sur les 12 millions de Guinéens, il y a combien de personnes qui sont enrôlées. Mais, ici le corps électoral n’existe pas. Il met d’ailleurs le président de la CENI dans une mauvaise position (…). Ça prouve qu’il y a la panique à bord, c’est complètement la panique. C’est humiliant pour la République. »

Cet avis est largement partagé du côté du CNOSCG de Dansa Kourouma : « L’objectif aujourd’hui de la société, c’est la tenue de ces élections législatives. Que toutes les garanties soient réunies, pour que ce soit des élections crédibles pour permettre de renouveler l’Assemblée nationale. Notre inquiétude, ce n’est pas la convocation du corps électoral, mais c’est comment le processus de révision et de l’établissement de listes  électorales doit se faire. Car, l’établissement de la liste électorale est un pilier essentiel, pour la transparence d’une élection. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.