Corruption avec des sacs de riz : Dalein et Fodé Bangoura alertent…

On le sait, l’autre manière d’extorquer des suffrages reste la corruption : des sacs de riz et de l’argent, au vu de la galère noire qui tenaille bien des familles. Cela, malgré les promesses fallacieuses de ‘’président démocratiquement élu’’. Celui-ci demande à sa population de serrer la ceinture – lui il loue des avions privés et voyage pour assister même à la ponte d’une poule, de l’autre côté de la planète -, le temps de la communauté des bailleurs de fonds mette le pays sous perfusion.

Une situation qui agace les militants du RPG les plus convaincus. C’est pourquoi, les prochaines joutes électorales inquiètent le parti au pouvoir. Moment bien choisi par Dalein et Fodé Bangoura pour alerter leurs militants respectifs. «Bientôt ils vont commencer à vous donner des chaises jaunes, des sacs de riz et une somme de cinquante mille francs pour vous tromper à venir voter pour eux. N’acceptez pas cela », recommande l’ancien patron de la Présidence de la République. Pour y arriver, «Je vous demande de resserrer les rangs. Nous qui sommes là, nous devons faire des portes à portes pour informer nos militants qui ne sont pas présents de se lever pour qu’ensemble nous marchions jusqu’à la destination finale ».

De l’autre côté, en plein cœur de Kaloum Dalein « La tactique du pouvoir c’est de venir à la veille des élections avec des sacs de riz et de l’argent pour vous tromper et le lendemain des élections vous ne les verrez plus. (…) Chaque Guinéen doit vivre dignement. Il faut que vous tiriez les leçons du passé… »

Démasqué, le pouvoir, à travers l’autre grande gueule, le géniteur des Chevaliers de la République, sort pour tenter l’impossible : s’approprier Kaloum. Une illusion en somme qui rappelle tristement l’échec du RPG aux législatives.

La démarche ne fait plus recette.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.