Couverture sanitaire de notre pays : le SNIS, comme alternative !

 

 Le ministre de la Santé a fait une communication sur la réforme du Système National d’Information Sanitaire (SNIS). Un système perçu comme étant « un ensemble de structures, de personnes, de procédures, de méthodes et de matériels organisé dans le but de fournir l’information sanitaire de qualité et sous forme appropriée. »

Selon Abdourahmane Diallo, ce nouveau système basé sur une plateforme informatisée vient remplacer un système jusque-là basé sur une gestion physique des données ayant atteint ses limites : faible taux de reporting, faible qualité et fiabilité des données indispensables à la prise de décisions. Ainsi, avec le nouveau système, on s’appuiera sur les axes tels que : l’amélioration de la coordination, de la planification et du leadership du SNIS ; l’harmonisation des procédures de collecte, de traitement et d’analyse des données sanitaires ; l’accroissement de la disponibilité de données intégrées pour le suivi et l’évaluation des interventions de santé et pour la recherche ; l’amélioration de la production, de la diffusion et de l’utilisation de l’information sanitaire pour la prise de décisions.

A ce titre, le ministre Abdourahmane Diallo a annoncé que les priorités de 2016-2017 consistent à : élaborer le plan stratégique de développement du système d’information sanitaire ; élaborer un manuel de gestion des données sanitaires ; informatiser le système d’information ; mettre en place de la Plateforme informatique : District Health Information Software2 (DHIS2). De gros défis restent tout de même à relever. Il s’agit notamment de faire disparaitre les systèmes parallèles ; d’assurer l’appropriation du DHIS2 par les programmes et gestion du système par tous les acteurs publics et privés du secteur de la santé. Déjà, la nouvelle plateforme couvre toutes les régions sanitaires du pays ainsi que 38 districts sanitaires, 33 hôpitaux régionaux et préfectoraux, 8 centres communaux et les 3 hôpitaux nationaux.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.