Covid-19/le CNRD lève le couvre-feu: le vent du renouveau est en train souffler

C’est certainement le plus grand soulagement des Guinéens dont la principale activité reste la nuit : le couvre-feu est levé. Avec quelques restrictions. Le Covid-19 est en train donc de partir comme il est venu. Les Guinéens étouffaient et la galère aidant, plus personne ne savait où mettre de la tête.

En août dernier, une douzaine de mesures ont été annoncées par le régime défunt, dont le port obligatoire du masque et le couvre-feu avancé à 22h, au lieu de minuit, et étendu jusqu’à 4h du matin. Ce n’était pas tout : pour accéder aux départements ministériels, un pass sanitaire était exigé.

Le ministre d’État et porte-parole du gouvernement d’alors, Tibou Kamara rappellait que cette mesure sera appliquée dans son entièreté dans les services publics concernés : « À partir du moment où la mesure a été annoncée à l’issue du conseil des ministres, elle doit entrer en vigueur.
Mais, je suppose que tout le monde peut-être ne l’applique pas avec la ême célérité, mais il n’y a pas de doute qu’elle sera appliquée par l’ensemble des services concernés à terme. »

C’était déjà suffisamment trop demandé aux Guinéens, car, les nouvelles mesures alors édictées concernaient aussi l’interdiction des regroupements de plus de 50 personnes, ce qui inclut des cérémonies comme les mariages, les baptêmes et funérailles ; l’interdiction de transfert de corps de personnes décédées du Covid. Les lieux de culte sont également concernés, où il est demandé un respect rigoureux des gestes barrières.
Ces mesures sont applicables dans le tout le pays, mais certains points comme les contrôles sanitaires pour les voyageurs inter-urbains aux entrées et sorties des villes seront adaptés en fonction de l’évolution de la situation, peut-on lire dans le document signé par Alpha Condé.

Certains y voyaient une mesure pour continuer de confiner des opposants : FNDC, UFDG. Aujourd’hui, tout est derrière nous. La Guinée respire. Le Covid s’est affaibli ! Le vent du renouveau est en train souffler.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.