Coyah : Un réseau de malfrats démantelé par les services de sécurité

La gendarmerie préfectorale de Coyah vient de démanteler un réseau de malfaiteurs. Au nombre de 14 dont une fille, ces malfrats semaient la terreur dans cette préfecture et les localités environnantes. L’opération a été menée grâce à une synergie d’actions initiée par le Haut Commandement de la Gendarmerie nationale. Ces malfrats arrêtés avec des faux billets de 20 000 FG, pour un montant total de 20 millions de francs guinéens, ont été présentés ce mercredi à la presse.

Le porte parole de la gendarmerie nationale, le Commandant Mamadou Alpa Barry, revient sur les circonstances de leur arrestations :

« Cette synergie nous a permis d’interpeller dix présumés bandits en flagrant délits de vol à main armée, plus 4 autres pour nécessité d’enquête.  Matériels saisis, 3 PMAK, 111 munitions, 3 pistolets, 20 millions 60 mille francs guinéens des faux billets en coupure de 20 000 FG.2 voitures de marque Renault qui les servaient pour leurs opérations. Une voiture Land Cruiser immatriculé RC 6816 U et plusieurs objets » a-t-il expliqué.

Ces présumés bandits ne sont pas à leur première opération. Ils seraient même les auteurs de l’attaque contre le député Baidy Aribot récemment dans un hôtel à Coyah, précise le commandant Mamadou Alpha Barry.

« Ils ont acquis plus de 20 opérations entre Conakry, Coyah, Dubréka et Forécariah. Il vous souviendra qu’un jeune nommé Victor a été tué ces jours-ci à Dubréka à cause de sa moto. Puis, la grosse une attaque le 12 juin à l’hôtel Acienda où se trouvait Honorable Baidy Aribot qui s’estime heureux parce que ces présumés bandits sont dans nos mains.

Emanuell Beavogui est l’un des présumés coupables de cette attaque. Il ne nie pas les faits, mais il explique son niveau de participation.

« Moi j’étais avec eux, j’ai participé, ça fait le 2ème mois que je suis dedans avec Aboubacar. Le premier jour il m’a envoyé quelque part là où il y a les téléphones. L’argent quand même s’était avec Aboubacar, il m’a envoyé à Somaya, après à Enta… ».

Ces présumés malfrats seront envoyés bientôt dans les tribunaux pour répondre de leurs actes, précise le commandant Barry.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.