Crise à la Cour Constitutionnelle : Le pouvoir a-t-il choisi son camp ?

Alors que les opposants et les acteurs de la Société civile multiplient les critiques et crient à la violation des lois de la République, le pouvoir semble choisir son camp dans cette crise, qui prend une nouvelle tournure.

En diffusant un communiqué des frondeurs lundi soir sur les ondes de la RTG (média d’Etat), annonçant la tenue prochaine d’une élection du nouveau Président de la Cour Constitutionnelle, le pouvoir semble choisir son camp.

Pendant que la démarche des 8 Conseillers de l’institution, est qualifiée d’anti-Constitutionnelle, et contraire aux lois de la République, cette fronde pourrait avoir un agenda caché.

On se souvient de la déclaration historique du président déchu de cette institution, qui s’adressant au Chef de l’Etat, lors de la cérémonie de prestation de service a déclaré ouvertement qu’Alpha Condé prêtait serment pour son deuxième et dernier mandat, tout en lui prodiguant des sages conseils.

A  l’instant précis, il n’a y eu aucune réaction pour exprimer la position du  gouvernement face à cette crise qui risque de prendre une autre ampleur dans les jours à venir.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.