Crise au nord du Mali : La Guinée annonce l’envoi d’un nouveau contingent militaire

La Guinée compte renforcer son dispositif militaire au Nord du Mali, où opèrent depuis 2012 des groupes armés, dont certains sont liés à Al-Qaïda, pour renforcer la Mission des Nations Unies au Mali (Minusma). L’annonce a été faite par le président guinéen, Alpha Condé, de passage à Paris, en route pour le forum économique de Davos (Suisse).

« Nous avons un bataillon de 450, 500 hommes, prêt à partir dès février pour renforcer la Mission des Nations Unies au Mali (Minusma) », a indiqué le président guinéen à l’AFP.

Au cours d’un tête-à-tête qu’il a eu avec le président Français, François Hollande, le numéro un guinéen exprimé son soutien à la France, après les attentats qui ont fait 17 morts à Paris entre le 7 et le 9 janvier dernier, rapporte un communiqué de l’Elysée.

Pour sa part, le Chef d’ Etat français s’est réjoui que, depuis sa visite à Conakry, du fait que ‘’des évolutions positives’’ se fassent ressentir en Afrique de l’Ouest dans la riposte contre l’épidémie de virus Ebola. Le Mali a ainsi réussi à maîtriser le foyer d’infection apparu en novembre. Pendant ce temps, en Guinée, le nombre de nouveaux cas est aussi en baisse.

Selon le même communiqué de l’Elysée, ‘’La Guinée a atteint deux objectifs importants fixés par les Nations Unies : traiter plus de 70% des cas confirmés et sécuriser plus de 70% des enterrements’’.

A ce jour, la Guinée compte 169 soldats et policiers qui opèrent aux côtés de la Minusma au Mali, où les tensions perdurent entre groupes et factions armés favorables à l’Etat malien et ceux qui s’opposent aux autorités de Bamako.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

  1. […] Crise au nord du Mali : La Guinée annonce l’envoi d’un nouveau contingent militaire […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.