Crise économique : l’Etat au chevet des opérateurs économiques ?

C’est eux qui font vivre l’Etat mais, ils halètent et se font asphyxier à cause d’un trop-taxes à payer. Aujourd’hui l’Etat tente de venir en aide aux opérateurs économiques. Pour y arriver, le ministre Budget pose le diagnostic et reconnait que les opérateurs économiques travaillent durement, sérieusement et ils arrivent à faire tourner la machine.

Pour Mohamed Lamine Doumbouya, l’Etat est dans une situation de dualisme qui prend de l’ampleur où l’économie informelle gagne près de 50% des activités dans notre pays. Partant, « Ces opérateurs économiques ont besoin d’aide pour accéder aux crédits, mais ils ne peuvent pas parce qu’étant plafonnés. Ils méritent d’être accompagnés. Et pour mieux les accompagner, il faut que l’Etat trouve des ressources, créer des infrastructures favorables au développement de leurs activités », plaide-t-il dans une interview accordée à la presse locale.

C’est ainsi que l’Etat a initié un atelier qui portait sur la formalisation du secteur informel. Il est ressorti de cette rencontre, qu’il y a des recettes qui sont payées mais qui prenaient d’autres destinations. « Ils se sont indignés de ça en disant qu’ils peuvent plus payer l’argent directement. Ça explique pourquoi nous avons tiré les guichets de paiement vers les Mairies », conclue le ministre du Budget.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.