Crise politique : Alpha Condé exclu toute modification du calendrier électoral

Depuis Paris, le président guinéen Alpha Condé, s’oppose à toute modification du calendrier électoral tel que publié par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), qui viserait à organiser les élections locales avant la présidentielle prévue le 11 octobre prochain.

S’exprimant au micro de nos confrères de RFI, après son entretien avec son homologue français, François Hollande, Alpha Condé rejette toute modification du calendrier électoral

« La condition guinéenne impose que les élections, les présidentielles, aient lieu à une date précise, sinon il n’y a plus de pouvoir » a déclaré le président guinéen, après son entretien avec François Hollande.

Toutefois, Alpha Condé dit être ouvert au dialogue, mais de quel dialogue s’agit-il ?

‘’Le gouvernement est ouvert au dialogue, nous, nous n’avons jamais fermé le dialogue. Ça dépend, un dialogue sur quoi. Nous nous sommes mis d’accord avec l’opposition sur le choix d’un opérateur par appel, sur ce que nous avons fait. Il n’y a jamais eu de discussion sur les locale.’’ a-t-il laissé entendre.

Cette déclaration risque compromettre l’ouverture d’un dialogue politique avec ses opposants, et  radicaliser l’opposition qui envisage déjà d’intensifier les manifestations sur l’ensemble  du territoire national, à compter de ce jeudi.

A six mois de la présidentielle, la situation reste tendue entre pouvoir et opposition.

Abdoul  Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.