Crise politique: La France appelle les acteurs politiques au dialogue

La Communauté internationale exprime sa vive préoccupation face à la crise politique en Guinée, née à la suite de la publication du chronogramme électoral qui inverse l’ordre des élections et qui divise la classe politique guinéenne.

Dans une déclaration du porte-parole du ministère Français des Affaires Etrangères, datée du 15 avril 2015, la France appelle pouvoir et opposition à retourner sur la table des négociations.

Extraits…..    

’’La France soutient les efforts en cours à Conakry en faveur de l’instauration d’un dialogue entre le gouvernement guinéen et l’opposition. 

Nous appuyons l’action entreprise en ce sens par M. John Dramani Mahama, président de la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, et M. Mohamed Ibn Chambas, représentant du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest.

La France appelle les autorités guinéennes et l’opposition à éviter par tout moyen d’avoir recours à la violence.’’

Il reste à voir si cet appel de l’ancienne métropole sera entendu par les acteurs politiques, plus que jamais divisés autour du chronogramme électoral.

L’opposition n’exclut pas de revenir sur la table des négociations, mais pose des préalables, notamment le gèle des activités de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

De son côté, le pouvoir estime que si on veut venir à un dialogue on ne pose pas des préalables.

 Les acteurs politiques parviendront-ils à s’entendre autour du chronogramme qui constitue le point de discorde entre pouvoir et opposition?

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.