Crise politique : Salmana Diallo appelle à une concertation des acteurs politiques

Salmana Diallo, activiste de la Société Civile exprime ses vives préoccupations sur la situation politique qui prévaut actuellement en Guinée, après l’annonce de la date des élections présidentielles et locales. Dans une déclaration, le CNOSC-DDG de Salmana Diallo, appelle les acteurs politiques à une concertation.

Selon Salmana Diallo, la paix est menacée en Guinée et la Ceni ne doit rien imposer mais il faut plutôt privilégier une concertation entre les différents acteurs politiques.

« Le conseil national des organisations de la société civile pour la démocratie et le développement de la Guinée, CNOSC-DDG, constate que la paix est menacée et la population est inquiète par certains intellectuels continuent à fatiguer la population et plusieurs cadres supérieurs n’ont pas la capacité de prévention. Le conseil national des organisations de la société civile pour la démocratie et le développement de la Guinée, CNOSC-DDG, demande le dialogue à l’immédiat. Il faut sauvegarder la paix et l’unité nationale par le dialogue politique et social entre le pouvoir et l’opposition. La Ceni ne doit rien imposer mais il faut imposer une concertation avec les partis politiques de la mouvance et de l’opposition pour une paix durable », pouvait-on lire dans cette déclaration.

Cette date annoncée mardi par la CENI et qui devrait être confirmée par décret présidentiel est loin de faire l’unanimité au sein de la classe politique guinéenne. Si la mouvance a saluée la fixation de la date, estimant que la CENI est une institution indépendante, l’opposition quant à elle rejette cette décision de la CENI et entend mener des actions d’envergures pour exiger des élections communales avant la présidentielle, dans des conditions de transparences .

Abdoul Wahaba Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.