Crise politique: Télliano branle et crée l’évènement

Il sait bien qu’il est esseulé, suite à la démission en cascade de responsable du RDIG, notamment en région forestière, pour allonger la liste d’un certain Paule Moussa Diawara, allié d’Alpha Condé. Mais il n’empêche Jean-Marc Telliano crée l’évènement et se fait interviewer par des médias guinéens. L’affaire fait grand bruit depuis la déclaration qu’il a publiée et dans lequel il dénonce des anomalies.

Extrait : « Le RDIG a régulièrement reçu une lettre de la CENI l’invitant à la rencontre de Kindia et il cru bon de se référer à l’opposition qui lui a demandé de s’y abstenir, mais contrairement, l’UFDG a bel et bien désigné un représentant. Et au jour d’aujourd’hui, la CENI contestée par l’Opposition républicaine a de façon unilatérale  déclenché sur toute l’étendue du territoire national, la recomposition de ses démembrements. » Malgré cette sortie, le président du RDIG ne cesse de recadrer son choix de s’éloigner de l’opposition. « Je reste et demeurerai de l’opposition tant que Alpha Condé est au pouvoir. Je vais le combattre pour sa dictature. Je vais le combattre parce qu’il ne veut pas que la Guinée parte de l’avant. Je ne quitterai pas l’opposition. Pour le moment, c’est un recul stratégique », lance-t-il.

Finies les griefs, Telliano veut être majoritaire dans sa ville : « Dans mon fief il faudrait que je sois majoritaire. Je ne peux pas demander 10 membres au Fouta qui est le fief de l’Ufdg», conclut-il.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.