Crise sociale en Guinée: Où la Société civile ?

Face à la crise sociale qui frappe de plein fouet la Guinée, la Société civile guinéenne brille par son silence.

Plus que jamais divisés à cause des intérêts égoïstes, les acteurs de la Société civile n’arrivent pas à jouer leur partition dans la crise sociale qui secoue la Guinée depuis le lundi. De Dansa Kourouma du CNOSCG à Abdourahmane Sano de PCUD, en passant par Salmana Diallo et autres les acteurs de la Société civile sont passés à côté de leur mission.

Or, on se souvient, lors des crises sociales qui avaient secoué la Guinée en 2006 et 2007, la Société Civile, dirigée à l’époque par le Feu Ben Sékou Sylla, avait joué un rôle prépondérant dans la résolution de la crise socio-politique.

Depuis son départ, la Société Civile guinéenne elle-même traverse une crise institutionnelle en son sein. Des opportunistes à la recherche des postes se livrent à des guerres sans merci pour occuper des positions politiques.

Alors que le peuple cherche à serrer la ceinture pour traverser cette période difficile pour joindre les deux bouts, la Société civile guinéenne, phagocytée par le pouvoir en place, qui utilise la stratégie de « diviser pour régner », passe à coté de sa mission au vu et au su de tout le monde.

Société civile guinéenne, réveilles-toi.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.