Crise sociale : Syndicats et forces sociales veulent mener des actions communes

Malgré l’interdiction des marches par le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation et le Gouverneur de la ville de Conakry, les forces sociales et le mouvement syndical ne comptent, qui exigent la baisse du prix du carburant à 8 000 FG, ne comptent pas reculer.

Au cours d’une conférence de presse conjointe tenue ce mercredi 08 Août, les Centrales syndicales  C.N.T.G, U.S.T.G, COSATREG et les Forces Sociales de Guinée, envisagent des actions communes dans les jours à venir.

Il s’agira entre autres, de mener d’action Juridique contre  l’interdiction des manifestations par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation,  d’exiger l’annulation de cette décision considérée comme étant un abus juridique, de l’Organisation d’une journée sans activité ici à Conakry et d’un meeting géant sur le terrain de Nongo, de l’animation d’émissions radio et télévision en  synergie entre forces sociales et mouvement syndical, de l’Organisation d’un sit-in devant l’Assemblée nationale et de l’Organisation d’une marche pacifique dans les prochains.

Cette annonce intervient à la veuille de la marche de l’opposition républicaine, prévenue ce jeudi 09 Août sur l’axe Tanerie-Aéroport-Kénien-Belle-vue-Dixinn, qui compte à son tour défier les autorités suite à l’interdiction de la manifestation par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.