Croissance de 7% : Kassory annonce, Chérif Bah dément

Y a-t-il une croissance de 7% qui pourrait aller jusqu’à 10% à l’horizon 2020, comme l’annonçait Ibrahima Kassory Fofana, le ministre en charge de l’investissement et de partenariat public et privé? Chérif Bah croit dure comme fer que ce sont des mauvaises projections.

En effet, à l’époque, explique Chérif Bah, il disait qu’il y a un taux de croissance de 6,6% que le Fonds Monétaire International aurait approuvé. Mais « nous économistes et banquiers, nous ne sommes pas d’accord sur ces chiffres. Le rapport du FMI indique que c’est essentiellement au progrès dans le secteur agricole, ça ne tient pas debout. Nous pensons que c’est totalement faux. » En cause : « Le ministre de l’agriculture n’a pas eu les moyens de faire des enquêtes agricoles. Il faut d’abord faire un échantillonnage, faire un échantillon, le traité, le chiffré et l’analyser. Il faut définir des bases, il faut envoyer des missions sur le terrain. Il faut montrer qu’on aménage des plaines, qui ont fait que  le rendement des paysans a augmenté. Il faut montrer que l’eau a été maitrisée, tout ceci est inexistant », justifie le vice-président de l’UFDG, qui, par ailleurs est un paysan. C’est dire qu’il sait de quoi il parle.

S’agissant de l’importation du riz, il avance que « le riz importé est passé de 350 mille tonnes à 600 mille tonnes par an. Où est le progrès ? Des villages de la Guinée Forestière qui n’ont jamais connu de riz importé, aujourd’hui, achète du riz importé et consomme. Où est le progrès. Nous pensons qu’il n’y a pas de progrès en matière agricole et que le rapport sur lequel toutes les croissances là sont fondées est faux. Le gouvernement a trompé le FMI en donnant des faux chiffres. »

Encore une population qui souffre du mensonge de ses gouvernants.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.