Dabola: Les jeunes leaders s’engagent dans l’assaut final ‘’Ebola, ça suffit’’ dans la préfecture

Sur financement de l’USAID et Child Fund-Guinée, la Fédération Denkadi de Dabola (FDD), en collaboration avec la Direction Préfectorale de la Jeunesse (DPJ) de la même localité, a animé dimanche, 29 mars, une conférence-débat au Centre d’Ecoute de Conseil et d’Orientation pour Jeunes (CECOJE) situé au cœur du quartier Hamdallaye, Commune Urbaine (CU) de la Dabola.

Cette conférence qui intervient juste, après le lancement officiel de la campagne de mobilisation sociale sur le thème : « Ebola, ça suffit », consiste à recueillir la perception des jeunes leaders de la préfecture en de trouver une solution efficace pour l’éradication définitive de la maladie à virus Ebola dans la préfecture de Dabola.

Dans son exposé, le conférencier, Dr Sékou Yalani Camara a invité la population de Dabola à continuer le lavage des mains au savon et au chlore actif pour que la Guinée, notre pays,  sorte tête haute de la période intérimaire initiée par les pays membres de la Mano River Union (MRU)… »

Par ailleurs, Dr Yalani  a rappelé les mesures draconiennes envisagées par le Gouvernement durant les 60 jours, a également salué la population de ‘’WOULADA’’ pour dit-il, avoir a accepté d’appliquer quotidiennement les consignes des professionnels de la santé.

   De son côté, le Directeur des Micros Réalisations (DMR), Sana Oularé, a invité les clubs des jeunes à être les messagers de la Coordination de lutte contre Ebola dans les lieux publics en vue dit-il, de faciliter la recherche et traduction des spéculateurs des fausses rumeurs devant la justice.

Le Directeur Préfectoral de la Jeunesse (DPJ) de Dabola, Aliou Sylla a fait savoir que les jeunes leaders  étant les mieux écoutés, peuvent jouer un rôle capital dans l’éradication du virus maudit au niveau de la préfecture qui fait partie des localités calmes dans le pays.

Bien que la préfecture de Dabola fasse partie des zones calmes dans le pays, la Direction Préfectorale de la Santé (DPS) en collaboration avec la coordination préfectorale de lutte contre Ebola a poursuit l’organisation des tables rondes et l’animation des séances de sensibilisation avec les leaders d’opinion.

Les échanges d’idées ont également portés sur des préoccupantes notamment, le recensement et la prise en charge psychosociale des enfants orphelins dont les parents sont morts d’Ebola, le non fonctionnement des comités de veille villageois (CVV) ainsi que des kits sanitaires à la devanture des bas-café, ont été entre autres sujets phares débattus par le conférencier et l’assistance.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.