Dabola/Société : Quand les fous encombrent les vendeuses du riz

Les vendeuses du riz le long des carrefours et ronds-points de la préfecture de Dabola éprouvent d’énormes difficultés liées aux encombrements des fous venants de divers horizons.

Chaque jour, au petit matin,   des vendeuses de nourritures notamment du riz, ration préféré des paysans, sont gênées par la présence massive des fous autour de leurs tables. Ce qui empêche certains clients qui boudent les lieux.

Par contre, d’autres acheteurs aident ces femmes à chasser les provocateurs qui souvent, menacent avec des cailloux ou bâtons en main.

Toute chose qui risque de réduire le nombre de la clientèle au niveau des marchandes qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Nous y reviendrons…

Mamadouba Camara, correspondant www.kababachir.com à Dabola

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.