Dadis à propos du décès de Nouhou Thiam: ‘’J’étais vraiment meurtri…’’

En réaction au décès du Général Nouhou Thiam ancien Chef d’Etat major des forces armées guinéennes, le Capitaine Moussa Dadis Camara,   se dit meurtri par la disparition de cet officier supérieur de l’armée guinéenne.

Invité dans l’émission « Les Grandes Gueules » de la radio Espace fm, l’ancien Chef de la junte militaire qui avait pris le pouvoir après la mort du Général Lansana Conté garde un bon souvenir avec le général Nouhou Thiam :

« C’était un devancier et quand nous étions à l’Université, le destin faisant, on a été recruté ensemble dans le groupe des universitaires et même après l’Université, il arrivait à des moments qu’on se frottait. Au sein des forces armées, on a tissé de très bonnes relations », soutient-il.

Visiblement touché par cette disparition, Dadis soutient que l’homme n’est rien : « J’étais vraiment meurtri par le décès de Nouhou Thiam. Après tout ce que l’homme peut faire sur terre, je pense qu’il faut faire le bien. Son décès m’a dit beaucoup de choses. Ça m’a rappelé que l’homme n’est rien. Ça ne sert à rien de se taper la poitrine, même quand on a le pouvoir. Parce que, après tout, on va quitter ce monde ici-bas. J’ai été vraiment touché par sa mort comme celles de tous les compagnons d’arme. Je pense au colonel Ousmane Conté, à Cissé l’officier de garnison, ce sont des gens avec lesquels j’ai eu à collaborer », se souvient l’ancien Président du CNDD.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.