Dalein à Alpha: « Nous voulons être à Sékhoutouréya, s’il essaie de voler… »

Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG, ce samedi 26 septembre, c’est un Cellou Dalein Diallo, déterminé, qui s’est présenté devant les militants de sa formation politique.

Fort du soutien de 37 formations politiques et des 500 mouvements et associations, le leader de l’UFDG se veut rassurant face à une présidentielle dont les enjeux sont énormes.

Face à Alpha Condé qu’il affronte pour la troisième fois, Cellou Dalein Diallo revient tout d’abord sur les élections de 2010 et 2015 :

« Ce qui n’est pas vrai, parce qu’il n’avait pas été élu en 2010. C’est par la ruse et la violence qu’on lui a donné le pouvoir. C’est par la ruse et la fraude qu’il a pris le pouvoir. C’est parce qu’on est attachés à la vie de nos compatriotes, c’est parce que nous sommes attachés à la paix, que nous avions accepté ce hold-up. Le refus par l’UFDG d’accepter le verdict prononcé par la Cour Suprême deviendrait à s’engager dans la rue, les gens risquaient de perdre la vie. », a soutenu l’ancien Premier ministre.

Parlant de la présidentielle du 18 octobre prochain, Cellou Dalein Diallo lance un avertissement ferme: « Nous lui avons fait cadeau de son premier et de son deuxième mandat. Maintenant, il faut qu’on soit d’accord sur une chose, nous voulons être à Sékhoutouréya. Alpha, parlant de ces élections, parle déjà de guerre. Il faut qu’on s’y prépare. C’est lui qui l’a dit. S’il veut voler une autre victoire, nous nous battrons pour gagner. Et lorsque nous gagnerons, s’il essaie de voler, s’il veut la guerre, il l’aura », a-t-il prévenu.

A trois semaines du scrutin présidentiel, qui met en compétition 12 candidats dont le président sortant Alpha Condé qui brigue un 3ème mandat malgré les contestations, la campagne électorale bat son plein.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.