Dalein conscient du lourd tribut, mais n’abdique pas

« Le combat a été rude, mais vous vous êtes battus aussi bien que pour la ville morte que pour la marche pacifique malgré la militarisation de la commune de Ratoma; malgré le déploiement de ces militaires armés jusqu’aux dents, à la gâchette facile, vous vous êtes battus, on s’est battus. »

Dalein Diallo est conscient du lourd tribut qu’il fait payer à ses militants, en les appelant aux marches politiques. Mais, il n’a plus de choix, car c’est sa carrière qui serait en jeu.

C’est pourquoi, il a rappelé : «Nous étions aussi sortis pour montrer notre détermination, pour appuyer la vôtre, pour montrer qu’on n’accepte pas, on a pris notre dose de gaz lacrymogène. Il faut que la semaine prochaine nous soyons plus mobilisés. On a dit, la marche c’est de la Terrasse du stade jusqu’au Palais du peuple, alors mobilisez-vous, nous ne fléchirons pas, nous continuons notre combat. Beaucoup sont morts, il y a déjà 20 morts depuis les élections communales, il ne faut pas qu’ils meurent pour rien. Nous continuons le combat jusqu’à la victoire et je sais, je suis convaincu que la victoire sera de notre côté. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.