Dalein Diallo avec Alpha Condé: comment relancer le fil du dialogue ?

Entre le président de la République et le chef de file de l’opposition ce n’est plus le parfait amour. Sans cesse roulé dans la farine à chaque fois qu’Alpha Condé a envie de distraire l’opinion quant à sa ‘’réelle volonté à asseoir les bases d’une réelle démocratie’’, Dalein Diallo ne veut plus rien comprendre, plus rien n’entendre, plus rien accepter avec ce gouvernement et avec ce président autocrate.

Le fil du dialogue est rompu. La rue se fait entendre par les gaz lacrymogènes, les morts d’hommes et les pillages systématiques des biens privés. Aujourd’hui, c’est la grosse aigreur : « Je dois dire que rien ne me surprend d’Alpha Condé, dès lors qu’il a donné des instructions de piller la maison de ma belle-famille, dès lors qu’il a donné l’ordre de tirer sur ma voiture. Je me suis réveillé avec tout le quartier complètement investi par les forces de l’ordre lourdement armées, interdisant toute sortie et toute entrée à mon domicile. Donc, voilà nos libertés de mouvement, je suis député de la République, je suis chef de file de l’opposition, ma liberté de mouvement est complètement bridée aujourd’hui, je n’ai pas le droit de sortir. » Pour ne rien arranger, Alpha Condé envoie des policiers et gendarmes pour tuer non seulement les libertés individuelles. Mais aussi de la Constitution, il s’en fout des lois, des accords politiques.

De quoi Dalein pousser Dalein à conclure : « Il est en train de préparer son troisième mandat. Ce n’est pas pour rien que la société civile a été neutralisée, les syndicats ont été empêchés d’exercer leur droit de manifester. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.