Dalein Diallo, le grand perdant du CNT ?

Il a pourtant usé de ses connexions supranationales pour faire une sorte de lobby, en vue d’une reconnaissance, ne serait-ce que partielle de la junte en Guinée. Mais, visiblement, Dalein Diallo et son alliance, la plus forte formation d’opposition, semble être le plus grand perdant de ce CNT, avec une représentation minable : 01 seul siège, contre 03 pour le RPG.

Le Président de l’ANAD est dépité, certes abusé, mais, jamais résigné, car, il affiché sa désapprobation à l’endroit de la junte et de ses annexes.Dalein a réclamé le dialogue avec le CNRD. Il a déposé un mémo au compte de son alliance. Mais, véritablement, il n’a pas sérieusement bénéficié de son vœu, lui qui a depuis les premières heures de la prise du pouvoir, réclamé un médiateur ou un facilitateur neutre, afin d’anticiper les crises qui peuvent émaner de la transition.

Aujourd’hui donc, l’homme semble déçu, mais, il est prêt à remobiliser sa troupe, afin d’accompagner dignement et en toute responsabilité la transition foncièrement politique tout en jouant pleinement sa partition. Réussira-t-il à aller au bout de sa démarche ? C’est une équation à plusieurs inconnues. Mais, déjà, il y a des signes qui ne trompent pas. Autant en tenir compte et déblayer le chemin. Pour l’Histoire.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.