Pourquoi Dalein Diallo ne doit pas perdre en 2020

Il plie mais ne rompt pas, parce que victime de cynisme, de quolibets les plus acerbes et impitoyables. Dalein Diallo ne doit aucunement perdre 2020. Il doit mettre tous les atouts de son côté. Il le sait déjà, parce que, une perte serait tout simplement synonyme de fin de carrière politique anticipée. Et donc, une page de l’UFDG refermée. Avec un goût d’inachevé.

Dalein Diallo est ce leader qui subit. Il est aussi ce leader qui se ‘’victimise’’ sans cesse. Ses gaffes le font souffrir. Il a fait beaucoup d’erreurs politiques, beaucoup de choix hasardeux. Mais aussi, il a connu beaucoup d’échecs. C’est ainsi qu’il a tenté de gagner en maturité, de raidir sa carapace. Après tout, ce qui l’a meurtri (morts injuste de militants, mises à sacs de bien privés de militants, départ inattendu d’alliés pour d’autres cieux, la mort du journaliste Koula, la hantise Bah Oury et sa forte capacité de nuisance, les tirs croisés des grosses gueules du RPG, etc.) le rend plus fort aujourd’hui. Autant de désaccords que Dalein a su assumer, souvent à son corps dépendant.

L’essentiel pour lui, c’est de refuser de hurler avec les loups, pour mieux se concentrer sur l’objectif : Sékhoutouréya 2020. Ce ticket détonnant n’est pas du tout facile à décrocher. Il le sait. C’est pourquoi, il ne s’embarrasse pas d’états d’âme. Il n’entend plus ralentir le rythme, lâcher du lest. Il organise des marches pacifique, sans incidents, il réintègre des exclus, il voyage et consulte, il interpelle Alpha Condé, etc., Dalein est à tous les fronts. Cette posture pourrait bien se révéler payante. Dalein Diallo ne doit pas perdre en 2020. En dépit du chemin escarpé. Des alliances qui se font ; des départs qui s’enregistrent et des reconnaissances à l’homme « sérieux, compétent, … » que des proches d’Alpha Condé évoquent.

Dalein veut être le garant des Institutions, le rempart du respect des droits collectifs et individuels, des principes démocratiques. Pour y parvenir, il est question de rejoindre, enfin Sékhoutouréya. Mais à quel prix ? Dalein doit pouvoir le juste prix. Mais en face de lui, que de réelles bêtes politiques qui pourraient bien tout déjouer. Ce qui est évident,  Dalein Diallo ne doit pas perdre en 2020.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.