Dalein et les mécréants du régime : braver la peur ou…décamper !

« Que Dieu nous débarrasse de ces mécréants qui tuent les gens. Que Dieu fasse partir Alpha Condé et qu’il ne revienne jamais. Que Dieu donne à la Guinée quelqu’un de capable. » Dalein Diallo dénonce. Il est dépité. Il est désabusé. Il est déboussolé. Mais il ne doit s’en prendre qu’à lui-même. Lui qui se fait rouler dans la farine à travers des accords signés avec Alpha Condé ou ses affidés.

Aujourd’hui, il doit braver ces mécréants. Il doit braver sa peur ou décamper tout simplement. Il suffit de se rappeler que « Le Prophète Mohammad (PSL) s’est battu, arme à la main, contre les mécréants qui s’en sont pris à lui et à ses fidèles. En effet, Allah ordonne aux croyants de résister aux agresseurs et de combattre les injustes. Un tel combat, Dieu ne l’a pas fait pour son ami Mohammad (PSL) et ses fidèles adorateurs en danger d’extermination, ce n’est pas pour Cellou Dalein et à ses militants politiques qu’Allah le ferait. » C’est dire que Dalein Diallo doit davantage retrousser les manches et aller à l’affront, au lieu de faire des décomptes macabres. Les mécréants d’où qu’ils viennent doivent être combattus. Pour peu qu’on veuille briguer le fauteuil présidentiel en 2020.

Après tout, commente un homme politique,  « Si nous voulons survivre, préserver la vie et l’intégrité de nos enfants et vieux parents des violences et des traumatismes qui en découleront, il faut faire face aux agresseurs et se défendre contre eux de la façon la plus déterminée. Avec l’Etat défaillant et complice actuel que nous avons, il faut aller au-delà du principe de l’autodéfense pour passer à l’action contre ces criminels qui osent nous menacer à visages découverts et leurs commanditaires qui sont connus de tous aujourd’hui en Guinée. Devant toutes les juridictions du monde, la menace d’agression ou de mort en soi suffit pour qu’on entreprenne des actions contre son auteur. »

C’est le moindre mal que pourrait faire Dalein Diallo. Le contraire serait suicidaire.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.