Dalein prône l’impunité : une autre erreur de com ?

Il accumule très souvent des erreurs de communication que des adversaires exploitent contre lui, allant jusqu’à le qualifier de « politicien immature ». Dalein Diallo vient encore de remettre ça.

C’était le week-end dernier au cours de l’assemblée générale ordinaire de l’UFDG. Une grosse erreur de communication a été commise par l’aspirant de Sékhoutouréya pour 2020.

De quelle erreur de com s’agit-il réellement ? Pour illustrer celle-ci, il n y a qu’à se référer à ses récentes déclarations : «Nous avons beaucoup subi. Mais notre ambition, ce n’est pas de nous venger. Même ceux qui ont été induits en erreur pour nous faire du mal, ce sont nos frères. On les sensibilisera pour qu’ils comprennent que ce n’était pas leur rôle pratique de bastonner, d’emprisonner, de tuer leurs frères alors que nous exercions des droits légitimes. »

Une impunité en pointillés qui pourrait bien pousser à la récidive, après 2020. Dalein Diallo, en prenant de tels engagements s’est tout simplement disqualifié, au moment même où il accuse Alpha Condé d’être le chantre de l’impunité. C’est qui n’est pas absolument faux.

Pour preuve, les inculpés dans les massacres du stade courent encore et sont protégés par Condé : « Être inculpé ne veut pas dire être coupable. Certains d’entre eux n’étaient même pas à Conakry quand le massacre s’est produit ! Soyons clairs : il n’y aura pas d’impunité, mais je refuse qu’on instrumentalise ce drame à des fins politiques. Ce qui préoccupe les Guinéens qui m’ont élu, ce n’est pas le 28 septembre, c’est l’eau, l’électricité, les transports et le panier de la ménagère », tranche-t- il. Suffisant pour être fixé sur un quelconque procès. D’ailleurs, « Je n’étais évidemment pas président quand ce massacre a eu lieu. »

En déclarant donc qu’il va opter pour la sensibilisation des présumés auteurs de tueries et d’autres exactions, Dalein encourage les uns et les autres. De quoi crier à une autre politique d’impunité, au cas où, il serait le futur locataire de Sékhoutouréya. Il doit trancher dans le vif, créer la rupture avec une décennie – ou plus – de complaisance entretenue par Alpha Condé.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.