Damaro fait du politiquement correct avec Sylla UDG

De loin, on a eu l’impression qu’il égratigne Mamadou Sylla, patron de l’UDG à travers cette formation politique proche de l’opposition, voire de Dalein Diallo, avec qui on parle d’alliance. Pourtant, à y voir de près, Damaro fait juste du politiquement correct pour amuser la galerie.

En effet, au cours d’une de ses sorties médiatiques, il a déclaré : « L’UDG n’est pas sérieuse, peut-être, dans son alliance avec l’UFDG. L’UDG n’aurait pas dû présenter un candidat contre celui de l’UFDG. Les conseillers du RPG arc-en-ciel seraient ainsi dans l’obligation de voter pour le seul candidat Abdoulaye Bah ou ne pas du tout voter. » Les militants de Dalein Diallo sont nombreux à penser de la façon d’autant plus que l’UDG et l’UFDG ont signé une alliance politique jusqu’à la présidentielle de 2020.

Mais, à priori, il n y a pas de péril en la demeure entre les deux hommes voisins de Dixinn, Sylla et Dalein. L’un s’était déclaré candidat et le second a répondu que chacun n’a qu’à essayer ses chances. Sauf que l’UFDG ne s’était jamais doutée du coup dur de la part du RPG.  De toutes les façons, « L’accord n’exclut pas le vote. Les conseillers, élus par les populations de Kindia, ont le droit de choisir entre deux candidats de l’opposition. Nous, on n’a pas présenté un candidat », se défend le RPG.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.