Date du 11 octobre : Alpha Condé accorde peu d’importance au dialogue !

C’est connu ! Alpha Condé accorde peu d’importance au dialogue sans cesse réclamé par ses opposants mais aussi sans cesse bloqué par le pouvoir. Depuis des lustres en effet, que d’ouverture de dialogues. Puis, tout finit sans de grandes conclusions applicables à la lettre. C’est dans ce tohu-bohu que Condé décrète la date du 11 octobre pour inviter les électeurs.

Cellou Dalein Diallo estime pourtant qu’en l’état actuel des choses, « tout est mis en œuvre pour réussir un hold-up électoral auquel nous nous opposerons par tous les moyens légaux. » Or poursuit-il dans un entretien qu’il a eu avec un de nos collaborateurs « Nous exigerons à ce que nos revendications soient satisfaites, notamment en ce qui concerne le fichier électoral, la recomposition de la CENI et la tenue des locales avant la présidentielle ou tout au moins une formule qui permettrait le remplacement des délégations spéciales par des équipes acceptées de tous. »

En convoquant le corps électoral pour le 11 octobre, Alpha Condé prouve à suffisance qu’il accorde peu d’importance au dialogue qui est bloqué. De l’avis de Dalein, « Il y a une série de revendications légitimes qui n’ont pas encore trouvé de solutions. Nous n’allons pas prendre part à une élection dont l’issue est connue d’avance, avec à la clé un fichier tripatouillé ».

Que d’incertitudes ! Mais Alpha n’en a cure.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.