De retour au bercail, Cellou Dalein s’adresse à ses militants : ‘’Je suis fier de vous…’’

Après avoir pris part au 62e Congrès  de l’International Libéral, du 28 au 30 novembre à Dakar, Cellou Dalein Diallo, qui a été reconduit au poste du premier Vice –président de l’organisation par ses pairs, a regagné le bercail ce lundi 03 décembre.

Accueilli par ses militants fortement mobilisés pour la circonstance, au siège de sa formation politique, le leader de l’opposition estime que  le mérite de cette élection revient aux militants de l’UFDG.

« Le mérite vous revient et donc c’est à moi de vous féliciter pour la constance dans la mobilisation, dans l’engagement, dans les manifestations, dans le vote et la sécurisation du vote. », s’est réjoui le Président de l’UFDG.

Poursuivant, l’ancien Premier ministre dit être fier de ses militants parce que, dira-t-il, il représente un grand parti :

« L’’UFDG est resté toujours un grand parti. Je suis fier de vous et fier d’être votre président. Les autres partis libéraux n’ont pas manqué d’exprimer leur admiration pour l’UFDG parce que comme vous le savez, le monde est devenu un village (…), tout ce que nous subissons ici, tous les efforts que nous consentons pour construire une démocratie apaisée pour sauver l’unité de notre nation menacée par une politique irresponsable de Alpha Condé. »

Mais ce n’est pas tout ! le Chef de file de l’opposition dit avoir reçu des félicitations des  ses collègues de l’international Libéral,  pour son combat pour l’instauration d’un Etat de droit et de la démocratie en Guinée.

« Tous les efforts que nous faisons sont connus à travers le monde. J’ai reçu des félicitations et des encouragements de la part des autres partis libéraux d’Asie, d’Europe, d’Amérique et bien entendu de l’Afrique. Ils sont tous parfaitement au courant de ce qui se passe, du combat que nous menons, du travail que nous sommes en train de faire pour défendre les valeurs libérales qui sont la démocratie, l’Etat de Droit mais aussi la protection des droits humains et de la liberté du citoyens qui doit être protégé dans le monde et d’exercer ses droits », a-t-il conclu.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.