Deal entre RPG et candidats indépendants : voici les négociateurs…

Malick Sankhon vient avec son homme de main : Ibrahima Sory Cissé. Ils retrouvent en chemin un certain Kénéma en compagnie avec le policier Mounir Cissé qui se trouve être DGA au Patrimoine bâti public. Voici les démarcheurs et financiers du deal entre le RPG et les candidats indépendants.

En quoi consiste ce deal ? Le jeu est tout simple : le RPG rembourse tous les frais de campagne de ces candidats indépendants ciblés et en retour, ceux-ci rejoignent le parti présidentiel pour une coalition dans les Mairies où le RPG est en ballotage défavorable.

La machine est déjà en branle. Des milliards GNF sont brassés à cet effet. 1 milliard 700 millions GNF est pour le moment dégagé pour dégager Kaloum Yigui et compagnie afin de restaurer, de guerre lasse et à l’usure, la circonscription tant convoitée par l’opposition. Malick Sankhon et sa bande s’attèlent donc à toutes les manœuvres visant à déstabiliser l’ordre établi. Avec les fonds publics.

La démarche s’étale sur tout le territoire où des candidats indépendants se sont emparés des Mairies, contre toute attente. Certains étant des transfuges du RPG, d’autres sortis de nulle part mais qui ont fait échouer le parti au pouvoir.

Ne s’avouant donc pas vaincu, le RPG use de toutes les manœuvres, même les plus dilatoires pour ‘’renter dans ses droits’’ : rafler tout ou au besoin, voler tout. Sans aucune autre forme de recours.

Le RPG est une triste école.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.