Décès au Mali du premier cas de fièvre Ebola, une fillette de deux ans

 

La fillette de deux ans qui souffrait de la fièvre Ebola – premier cas de cette maladie à avoir été recensé au Mali – est décédée, a annoncé ce soir un responsable des services de santé malien.

« Elle est malheureusement morte aujourd’hui entre 16H00 et 17H00 (locales et GMT). L’information m’a été confirmée par le gouverneur de la région de Kayes », dans l’ouest du Mali, où elle était hospitalisée, a indiqué à l’AFP une source au cabinet du Premier ministre malien.

 

Tombée malade le 20 octobre dans la ville de Kayes, dans l’ouest du Mali, la fillette a été admise le lendemain dans un hôpital de la ville. Elle était arrivée récemment de Guinée.

Selon les autorités sanitaires maliennes, la fillette s’était rendue avec sa grand-mère en Guinée voisine, à Kissidougou, dans le sud, région particulièrement touchée par le virus Ebola.

Pour sa part, l’OMS indique dans un rapport que « Le saignement du nez a commencé alors qu’elles étaient encore en Guinée, ce qui signifie que l’enfant présentait les symptômes du virus pendant leur trajet au Mali », où elles sont rentrées le 19 octobre, regagnant Kayes en transport public.

Dans ce rapport, l’OMS note que « L’enquête préliminaire a identifié 43 contacts proches et non protégés, dont 10 personnels de santé, qui sont également suivis en isolement ».

Le Mali devient ainsi le sixième pays d’Afrique de l’Ouest à être concerné par l’épidémie, qui a déjà fait près de 4.900 morts – pour l’essentiel en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone – depuis son apparition en début d’année en Guinée.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.