Décharge de Dar salam : Nouvelles menaces des déguerpissement


Le gouvernement vient de lancer un nouvel ultimatum aux 201 familles qui occupent la décharge de Dar Salam, dans la Commune de Ratoma.

Dans un communiqué conjoint signé de Dr Ibrahima Kourouma et du Général Bouréma Condé, le Ministère de la Ville et celui de l’Administration du Territoire informent les occupants que les opérations de déguerpissement seront déclenchées dans les jours à venir sur le site de la

Pour rappel, les 20 millions par famille que le gouvernement avait proposé aux occupants pour libérer les lieux, en 2018, avaient été jugés insuffisants. Or, selon Kassory Fofana, « Le chef de l’Etat, a fait preuve de générosité en dégageant quatre milliards de son budget propre pour apporter un appui aux 201 familles qui doivent être déguerpies pour éviter les éboulements qu’on a connus l’année dernière et qui ont fait mort d’hommes. », rappelle le Chef du Gouvernement guinéen.

Selon un habitant qui a requit l’anonymat, ce n’est un refus catégorique de quitter les lieux, mais il estime qu’il faut penser aussi à l’indemnisation des occupants, qui ont acquis des documents légaux.

« Nous demandons au gouvernement de nous donner une somme qui nous permettra d’aller acheter un terrain, même si c’est vers Dubréka ou Coyah et construire. Sinon, ça devient difficile ». Avec la mine serrée, un autre s’interroge « Nous n’avons pas les moyens pour quitter maintenant. Et si nous quittons, où va t-on aller ? », s’interroge-t-il.

En attendant la suite de cette nouvelle menace, les occupants peuvent prendre mal en patience.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.