Démission de Gassama : Une mauvaise nouvelle pour les défenseurs des droits de l’homme

Les défenseurs des droits de l’homme sont vivement préoccupés par la démission du ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté , Khalifa Gassama Diaby, qui a claqué la porte du gouvernement Kassory.

Se confiant à notre rédaction, Mamadou Kaly Diallo, membre de la Démocratie sans Violence-Baillonnette  Intelligente, exprime ses inquiétudes. Selon cet activiste des droits de l’homme, le départ de Gassama risque de créer un vide dans le domaine de la promotion et la protection des droits humains.

« La démission de M. Gassama Diaby est un coup dur pour la démocratie guinéenne, particulièrement pour la promotion et la protection des droits de l’homme. Vous savez bien que depuis l’arrivée de M. Gassama, il a essayé de changer beaucoup de choses dans le cadre de la protection et la promotion des droits de l’homme, si bien dans un régime où l’ennemi numéro un des droits de l’homme garantie l’impunité. Vous avez vu combien de fois, il s’est battu pour l’amélioration des conditions de vie des détenus dans les prisons de Conakry et de l’intérieur du pays et une politique nationale de protection des droits humaines. Aujourd’hui même c’était la clôture de la stratégie nationale de la prévention de conflits. Donc c’est un monsieur qui se battait beaucoup pour la culture démocratique, la promotion et la protection des droits de l’homme, de la paix, de la liberté. Honnêtement, le départ de M. Diaby, moi,  ça me préoccupe beaucoup.», a fait savoir cet activiste des droits de l’homme.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.